Nike : Write The Future


A voir ou à revoir, cette pub de Nike est un véritable bijou et l’une des plus chères de l’histoire de la marque.

En seulement 3min04s, Nike réunit une panoplie extraordinaire de stars : de Drogba à Federer, en passant par Rooney, Kobe Bryant, Ronaldinho, Ribéry, Cristiano Ronaldo ou encore l’incontournable Homer Simpson ! « Write the Future » ou comment une action peut changer le destin d’un homme, d’une équipe voire d’une nation.

Si vous étiez devant votre poste le 22 mai dernier, à regarder la finale de la Champions’ League, sachez que vous étiez parmi les seuls à voir ce spot dans sa version intégrale en TV. Les seuls, c’est vite dit, puisqu’en l’occurrence il était en diffusion simultanée dans 32 pays ! Et bien-sûr, une semaine avant sa seule diffusion télé, la vidéo avait déjà fait le tour du web à travers Youtube, Dailymotion, Facebook ou encore Twitter.

Mais derrière cette excellente campagne Marketing (collection de stars, concept original, message percutant,..) se cache une véritable prouesse technique : en effet, l’équipe de tournage a joué aux Globe Trotters en voyageant et en faisant le tour de 6 pays et 9 villes différentes dans le monde, pendant environ 60 jours. Une équipe dirigée par un grand nom du 7e art : Alejandro González Iñárritu, le réalisateur de « 21 Grams », « Babel » et « Biutiful ». On peut le voir ici dans l’émission de Culture Pub du 30 mai 2010.

Et pour finir, 5 semaines de post-production afin de recréer tous les décors et effectuer tous les montages nécessaires pour un effet à vous couper le souffle.

En tout cas, Nike a encore une fois démontré ses capacités en matière de Marketing, avec un excellent travail de l’agence Wieden & Kennedy pour cette campagne.

Et pour nous, « c’est que du bonheur » !

Publicités
Comments
2 Responses to “Nike : Write The Future”
  1. Jo dit :

    Hi Big Willie,

    C’est vrai que c’est une très belle réalisation et que la brochette des superstars choisis est bien ciblée, en dehors peut-être du cas Ronaldinho ???…
    C’est sur aussi que sur le plan éfficacité, Nike a du atteindre ses objectifs, eu égard aux nombre de visionnages et de téléchargements. Mais on est endroit de nous poser la question suivante : Est-ce que ce n’est pas un peu « too much ». Et si le consommateur ciblé se posait la question du coût gigantesque de cette pub et de son impact sur le prix des articles Nike qu’il pourrait acheter ???…
    Pouvons nous imaginer une pub Nike qui casserai les codes habituels et qui ne montrerait aucun sportif ?
    Nike ne peut-il pas faire une pub plus originale, genre ce que faisait pendant longtemps BENETTON ?
    A ce sujet, je t’invite à lire un article très intéressant et qui a pour titre : « Benetton et Oliviero Toscani : shockvertising et reality pub, entre militantisme et scandale » dont voici le lien :

    http://compubmarket.wordpress.com/2009/08/26/benetton-et-oliviero-toscani-shockvertising-et-reality-pub-entre-militantisme-et-scandale/

    Les marketeurs de Nike manquent-ils d’imagination à ce point ? En se contentant d’étaler des sportifs superstars ? N’est-ce pas la solution de facilité pour une entreprise telle que Nike ?
    Tout ça reste à voir…, mais moi, je ne suis pas vraiment convaincu par le choix de Nike. Le « just drop it » va -t- il remplacer le « just do it » ? Va savoir… A bientot, big willie pour ton prochain post.

    • BigWillie dit :

      Bonjour JO,

      J’apprécie votre commentaire et j’aimerai répondre.

      D’un point de vue « socio-militant », cette pub de Nike engage effectivement beaucoup de frais. Et cela fait beaucoup d’argent dépensé pour une séquence vidéo de 3 petites minutes. Toute cette somme aurait pu servir à une cause noble. Par ailleurs, et selon des estimations de l’ONU, seulement 1/3 du budget mondial dépensé pour la publicité servirait à éradiquer la faim dans le monde entier ! C’est à se poser des questions…

      A ce sujet, après avoir exploré votre lien, on retient que Benetton, à travers ses célèbres campagnes publicitaires dirigées par Toscani, cherche à montrer son engagement à différentes causes sociales. Parallèlement, Toscani accuse la publicité de véhiculer des images paradisiaques « sans aucune utilité sociale » dans le seul but de vendre. Mais Benetton, à travers ses campagnes « choc », communique sur son engagement, sur ses valeurs et sur sa culture. Ainsi, elle attire l’attention du public et fait connaître la marque à travers le monde. Elle gagne par conséquent en notoriété et finit par vendre plus !

      Nike, quant à elle, n’a pas le même but dans cette pub. Elle s’engage pour des causes comme la lutte contre le SIDA par exemple et elle communique alors à ce sujet. Mais ici, on est dans le monde du football dans un contexte bien précis, entre la Champions League et la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Et ce monde du football, comme bien d’autres sports, est rempli de stars sponsorisées par Nike. Elle jouit d’une grande notoriété à travers le monde, comme étant « la marque des grands sportifs », ainsi le consommateur n’achète donc pas seulement un produit mais toute une identité liée à la marque. Dans cette optique, Nike communique sur sa culture et son image : La Marque des Stars, La Star des Marques. Et le résultat, pour moi, n’est pas « too much » mais juste un chef d’oeuvre !

      Et au sujet de Ronaldinho, je pense que Nike, comme beaucoup d’autres amateurs de Football, a remarqué sa remontée en puissance cette saison et pourrait même être meilleur sélectionneur que Dunga ! 😉

      A bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :